Hommage à Jacques Bravo, Maire du 9e arrondissement de Paris (2001-2014)

C’est avec une très grande émotion que j’ai été informée par sa famille, du décès de Jacques Bravo, Commandeur de la Légion d’Honneur, Maire du 9e arrondissement de Paris de 2001 à 2014.

Au nom des habitants du 9e arrondissement qu’il aimait tant, des agents municipaux de l’arrondissement et du conseil municipal, j’ai adressé à son épouse, à ses enfants et petits-enfants, nos plus sincères et attristées condoléances.

Jacques Bravo était un humaniste, la bienveillance incarnée, d’une grande rigueur intellectuelle. Un citoyen engagé et un homme politique passionné par le 9e arrondissement auquel il a consacré toute sa carrière politique.

Homme de culture, très attaché au devoir de Mémoire, il était également un grand sportif et un grand marathonien.

Lorsqu’il a décidé de ne se pas se représenter en 2014 lors des dernières élections municipales, c’est avec beaucoup d’honneur que j’ai été amenée à lui succéder. Il était toujours resté fidèle à la Mairie du 9e arrondissement où il venait régulièrement.

Investi dans le monde associatif, notamment en tant que Président de la société des membres de la Légion d’Honneur du 9e, il continuait à organiser des conférences passionnantes à la mairie et participait à toutes les cérémonies commémoratives aux côtés de nos anciens combattants.

Avec les élus et les agents du 9e arrondissement, nous lui rendrons hommage au cours d’une cérémonie à laquelle les habitants du 9e seront conviés.

Un recueil de condoléances est mis à disposition des habitants à l’accueil de la mairie dès aujourd’hui.

Delphine BÜRKLI – Maire du 9e arrondissement de Paris

Explosion Rue de Trévise – Message aux habitants

Une onde de choc a dévasté hier, au petit matin, des centaines d’habitations du quartier Faubourg Montmartre, causant le décès de deux pompiers et de deux civils et blessant des dizaines d’autres, à la suite d’une déflagration d’une violence inouïe. 

Notre ville est en deuil et le quartier Faubourg Montmartre profondément meurtri. C’est une peine immense qui nous touche au plus profond de notre être depuis hier. 

J’adresse mes très attristées condoléances aux familles des victimes civiles et des deux pompiers qui se sont sacrifiés.

Je pense aux blessés encore hospitalisés et à leurs proches. 

Je pense à tous les habitants qui ont dû être relogés et qui n’ont pas encore pu regagner leurs domiciles et qui pour certains ne le pourront pas avant plusieurs jours. 

Je pense aux commerçants dont les lieux de travail sont rendus inopérants et pour lesquels de lourdes démarches doivent également être entreprises.

Avec mon équipe, en lien étroit avec la Maire de Paris, je suis au plus près des habitants et des touristes, pour traiter, cas par cas, leurs demandes, les aider à traverser cette épreuve et à patienter le temps que les forces d’intervention fassent leur travail minutieux de secours, de nettoyage et de mise en sûreté des lieux.

Dès hier, tous les services de secours, de l’État et de la Ville de Paris, d’aide médicale, sociale, psychologique et juridique se sont mobilisés à la mairie du 9e, en lien avec Gaz de France qui tient également une permanence, afin d’apporter tout le soutien financier et logistique nécessaires.

Je veux rendre hommage à la disponibilité de tous et à leur très grand professionnalisme.

Un immense élan de solidarité de l’ensemble des habitants, que je tiens à saluer, s’est déclaré à travers tout l’arrondissement. Si vous souhaitez déposer des dons en mairie dès aujourd’hui, un lieu est mis à votre disposition dans le hall.

La mairie accueillera autant que de besoin chaque habitant concerné afin de l’aider dans ses démarches et lui apporter un soutien psychologique. 

Un numéro vert  dédié est également à votre disposition : 0.805.200.450

Le Procureur de la République mène actuellement, avec la police judiciaire, des investigations pour établir les causes de ce drame d’une ampleur exceptionnelle.

Dans ces heures profondément tristes et douloureuses, je suis à vos côtés.

Mes pensées vous accompagnent.

Delphine Bürkli
Maire du 9e arrondissement de Paris

Intervention – Rentrée des familles

Conseil de Paris – Septembre 2018
Intervention de Delphine Bürkli

Remettre les familles au cœur de notre ville, de notre cité, est d’une actualité criante, les derniers chiffres sur la baisse des effectifs dans les écoles publiés cet été l’attestent. Accompagner les familles, les aider à s’épanouir, doit être la priorité absolue d’une municipalité qui veut être dynamique et vivante. Car chacun le sait, sans familles, une ville décline et c’est pourtant la pente sur laquelle vous nous avez conduits depuis votre élection.

Cette question de la baisse des effectifs à Paris et de fait de l’attractivité de Paris pour les familles est à elle seule un vrai sujet qui dépasse le cadre de la rentrée scolaire car il soulève l’épineux problème de la fuite de toute une partie de la population de Paris à l’arrivée du second enfant et donc du logement, mais sur ce sujet, nos points de vue divergent totalement.

Continuer la lecture de « Intervention – Rentrée des familles »

Commémoration du 74e anniversaire de la libération de Paris

Discours de Delphine Bürkli le 25 août 2018.

« Rien ne m’a jamais fait battre le cœur
Rien ne m’a fait ainsi rire et pleurer
Comme ce cri de mon peuple vainqueur
Rien n’est si grand qu’un linceul déchiré
Paris, Paris soi-même libéré »

Paris libérée par son peuple, c’était il y a tout juste 74 ans. En résonnance avec les mots de Louis Aragon, les parisiens et les parisiennes ont puisé au plus profond de la richesse inouïe de Paris et ont trouvé en eux l’espoir et la force suffisante pour un ultime combat au nom de la liberté.

Continuer la lecture de « Commémoration du 74e anniversaire de la libération de Paris »

Intervention sur les mobilités à Paris

Intervention sur les mobilités.
Conseil de Paris
 – Juillet 2018

Aujourd’hui, beaucoup de choses ne fonctionnent pas en termes de mobilité à Paris et pas seulement Vélib’ 2 ou Autolib’. Que l’on soit à pied, en voiture, en transport en commun, bus ou métro, en deux-roues, motorisés ou pas, il faut bien le reconnaître : on étouffe et on bouchonne.

Il n’y a pas non plus assez d’infrastructures pour sécuriser la pratique du vélo. Pire, vous avez mis en place les vélos sans avoir une vision globale de ce que peut être le réseau à l’échelle de Paris, ce qui, finalement, a le don de mécontenter tout le monde, y compris des associations de cyclistes.
Continuer la lecture de « Intervention sur les mobilités à Paris »

Cérémonie de commémoration du 18 juin

Discours de Delphine Bürkli, le 18 juin 2018.

La cérémonie qui nous rassemble en ce jour du 18 juin n’appartient pas, Mesdames et Messieurs, chers collégiens, au passé. Au contraire, elle symbolise un souffle, une espérance, une volonté de croire en notre destin commun, à l’image de ce que le Général de Gaulle espérait pour notre pays, à travers l’engagement qui fut le sien par amour pour sa patrie.

Le 18 juin 1940, la BBC diffusait l’Appel le plus marquant du 20e siècle. Ce message porté par le Général de Gaulle, a germé dans son esprit deux mois auparavant, lorsqu’il croisa sur les routes de l’Aisne les convois de réfugiés, ce qu’il relata plus tard dans ses mémoires « Alors, au spectacle de ce peuple éperdu et de cette déroute militaire (), je me sens soulevé d’une fureur sans bornes. Si je vis, je me battrai, où il faudra, tant qu’il faudra, jusqu’à ce que l’ennemi soit défait et lavée la tache nationale. Ce que j’ai pu faire, par la suite, c’est ce jour-là que je l’ai résolu ».
Continuer la lecture de « Cérémonie de commémoration du 18 juin »