Le choix de l’efficacité et de l’action, le choix d’une maire et d’une équipe enracinée dans le 9e

Le 15 mars dernier, vous avez choisi de me placer très largement en tête au premier tour de cette élection municipale. Je vous remercie sincèrement pour votre confiance et vous invite le 28 juin prochain à amplifier ce score afin de me donner une large majorité pour poursuivre la transformation du 9e arrondissement, votre arrondissement.

Vous le savez, le second tour aurait normalement dû avoir lieu le dimanche 22 mars. Mais l’épidémie de COVID-19 a modifié le calendrier électoral. Devant l’ampleur de cette pandémie, la politique et les enjeux de cette élection sont passés au second plan pour laisser place aux actions de préventions, de solidarité et pour organiser la vie quotidienne des habitants, dans une ville devenue déserte.

De la plus étrange des manières, nous avons vécu une troublante parenthèse, unique dans notre histoire. Je veux parler de cette longue période de confinement, tel un temps suspendu. D’autres priorités ont occupé vos esprits. Protéger vos proches, vous organiser pour permettre à vos enfants de traverser le confinement dans les moins mauvaises conditions.

Mon devoir : vous soutenir, vous aider, vous accompagner dans cette épreuve

La mairie du 9e n’a jamais fermé ses portes et j’ai mis en place avec mon équipe un dispositif spécifique pour être joignable 24h/24, 7j/7. Pendant cette période, il était de mon devoir de vous soutenir, de vous aider, de vous accompagner dans cette épreuve.

D’abord, en distribuant des masques aux pharmacies, aux personnels soignants, aux agents municipaux, aux gardiens d’immeubles nos relais sur le terrain, aux commerçants qui malgré le danger ont continué à faire leur métier et je les remercie.

Une crèche et deux écoles de l’arrondissement sont restées ouvertes, grâce à la formidable mobilisation des personnels et des enseignants pour accueillir les enfants des soignants en première ligne dans le lutte contre l’épidémie. Ces jeunes élèves ont pu continuer à étudier et à bénéficier de repas chauds. Nous avons été aux côtés des séniors et des personnes isolées en leur livrant quotidiennement des repas ou des provisions. À la mairie du 9e une équipe soignante vous accueille également depuis le mois d’avril pour effectuer des tests de dépistage.

Il y a eu incontestablement un avant et un après 15 mars. Nous n’oublierons jamais ces deux mois de confinement. Il faut maintenant apprendre à vivre avec ce virus et nous tourner vers l’avenir et « panser » littéralement le monde d’après.

Le déconfinement soulève de nouvelles inquiétudes. Et plus que jamais, je suis mobilisée pour sauver l’emploi, et notamment notre commerce de proximité, nos artisans et nos professions libérales. Je veux aussi permettre aux professionnels de la culture (intermittents, directeurs de salles, artistes) de reprendre le chemin de la scène. En lien avec le gouvernement, j’agis concrètement pour soutenir ces secteurs en difficulté et redonner le sourire à notre arrondissement, celui des arts et de la culture.

Je suis, vous le savez, une femme libre, pragmatique et déterminée à vous proposer un nouvel avenir pour Paris.

Dans ce contexte inédit, je suis et je reste à votre écoute, à votre service comme je l’ai été ces six dernières années.

Dimanche 28 juin, je vous invite à vous mobiliser, en faisant le choix de l’efficacité et de l’action, le choix d’une maire et d’une équipe enracinée dans le 9e.

Delphine Bürkli.

Grande réunion publique de Delphine Bürkli et ses colistiers. Le discours.

Le mardi 10 mars, Delphine Bürkli et ses colistiers étaient réunis à la Scène Parisienne pour revenir sur le bilan des 6 dernières années et présenter leurs projets pour la nouvelle mandature.

Grande réunion publique de Delphine Bürkli et ses colistiers, le 10 mars 2020.
Message de Jean-Baptiste de Froment, conseiller de Paris, lors de la grande réunion publique de Delphine Bürkli et ses colistiers, le 10 mars 2020.
Discours de Sylvain Maillard, député de Paris, lors de la grande réunion publique de Delphine Bürkli et ses colistiers, le 10 mars 2020.
Grande réunion publique de Delphine Bürkli et ses colistiers, le 10 mars 2020.

Vous n’avez pas pu nous rejoindre pour cette réunion ? Retrouvez ci-dessous le discours complet de Delphine Bürkli.

Continuer la lecture de « Grande réunion publique de Delphine Bürkli et ses colistiers. Le discours. »

L’essentiel c’est vous !

Madame, Monsieur,

Il y a six ans, vous m’avez fait l’honneur de me choisir pour présider aux destinées du 9e arrondissement de Paris. En devenant votre maire, j’ai ressenti une grande fierté et une immense reconnaissance.

Tout au long de ce premier mandat, nous avons partagé des moments de joie et de fraternité mais aussi des instants dramatiques et douloureux.

Le 12 janvier 2019, une terrible explosion soufflait tout un quartier de l’arrondissement. Rien ne nous destinait à devoir affronter une telle catastrophe. Et pourtant, nous avons dû, vous avez dû, faire face. Surmonter l’épreuve, accompagner les familles endeuillées, les blessés et les centaines de sinistrés. Ce drame restera à jamais gravé en moi. Il reste encore beaucoup à faire : accompagner sans relâche les victimes de la rue de Trévise et reconstruire le plus vite possible pour redonner vie à ce quartier.

Le mandat de maire est le plus beau, « maire pour le meilleur et pour le pire ». Il réclame une exigence et une disponibilité de tous les instants. Je ne me lasse pas de vous rencontrer, de vous écouter, et d’imaginer ensemble les conditions d’une vie plus harmonieuse.

 » Je ne me lasse pas de vous rencontrer, de vous écouter, et d’imaginer ensemble les conditions d’une vie plus harmonieuse. »

Delphine Bürkli

Il y a six ans, je m’étais fixée un cap : répondre le plus efficacement possible à vos demandes, dans tous les domaines de votre vie quotidienne.

Dans une ville, Paris, qui a perdu 53 000 habitants depuis 2014, le 9e reste un arrondissement attractif. La population chez nous a augmenté depuis 2014. Des familles, des entrepreneurs, des artistes, des retraités ont choisi de venir habiter dans le 9e pour sa qualité de vie, ses commerces de proximité, ses services publics, sa vie culturelle foisonnante et ses petits coins de verdure qui donnent à nos quartiers des airs de village.

Votre amour de l’arrondissement est une belle récompense. Dès mon élection, j’ai engagé une politique volontariste pour vous apporter un cadre de vie plus agréable. Dans beaucoup de domaines, nous avons ouvert la voie.

De la collecte des biodéchets dans les écoles, aux capteurs de pollution et des purificateurs d’air installés dans toutes les classes de maternelle et d’élémentaire, sans oublier la crèche de secours et le lieu d’accueil dédié à la petite enfance « Poussins du Neuf » à la Mairie qui ont soulagé des centaines de familles, le recyclage des mégots ou la labellisation « Ligue de Protection des Oiseaux » pour préserver la biodiversité dans nos cinq squares. Quelques unes des initiatives uniques qui toutes ont essaimé à Paris ou ailleurs.

Dans cet arrondissement dense et très minéral, nous avons réussi à verdir nos rues. Quel bonheur de déambuler rue des Martyrs, rue de Montyon, rue Blanche, place Adolphe Max, rue Manuel et demain rue de Trévise, rue du Delta, place Pigalle et rue de Clichy…

Désormais, une partie de l’arrondissement est réservé le week-end aux piétons et aux cyclistes. Des actions menées en concertation avec vous, à travers un dialogue fructueux et grâce à de nouveaux outils numériques contributifs comme l’appli « Paris Neuf ».

Les questions de propreté et de sécurité restent des enjeux primordiaux. Sur ces deux sujets, nous avons dû composer avec la ville de Paris en subissant les coupes budgétaires et les réductions d’effectifs. Face à cette situation, nous avons été quotidiennement en première ligne pour pallier les dysfonctionnements et trouver des solutions.

Une ville se définit aussi par son histoire. Peintres, musiciens, poètes, écrivains, artistes venus du monde entier ont façonné cet arrondissement et continuent à lui donner un supplément d’âme. Parce que la culture dans l’arrondissement nous rassemble, j’ai souhaité offrir au plus grand nombre un choix varié : cours de théâtre pour les adolescents, Pass Culture Neuf, salon du livre pour enfants, concerts gratuits, expositions, conférences pour comprendre le Monde et ses enjeux…

En 2014, il était essentiel pour moi de promouvoir les artistes et valoriser notre magnifique patrimoine. Je suis à l’origine de la campagne des « Toits de Paris », pour leur inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une initiative au retentissement international, qui à partir de notre arrondissement fait rayonner notre capitale.

Pour poursuivre cette dynamique écologique, économique, solidaire et culturelle engagée depuis 2014, pour transformer la ville et nos quartiers, pour vous donner envie de garder le sourire dans le 9e, j’ai décidé de me présenter à vos suffrages pour un deuxième mandat le 15 mars prochain.

L’essentiel c’est vous !

Delphine Bürkli