24 avril 1915 – 24 avril 2015 : Centenaire du génocide arménien

Tribune de Delphine Bürkli dans les Nouvelles d’Arménie

« L’arrondissement de la mémoire »

La mémoire du génocide arménien de 1915 fait partie intégrante de l’histoire de la France, de Paris et surtout de notre arrondissement. En effet, ce sont nos quartiers de Cadet, Lafayette, Rochechouart qui ont accueilli les survivants du génocide.

J’ai pour ma part, été sensibilisée très tôt par cette horreur vécue par les Arméniens et le génocide qu’ils ont subi dès le 24 avril 1915 avec la rafle, à Constantinople, des notables et de intellectuels Arméniens. J’ai appris ainsi par des personnalités de ce quartier – communément appelé la Petite Arménie – que le gouvernement de Turquie ottomane de l’époque avant décidé, programmé et mis en œuvre les atrocités et la barbarie qui allaient, avec ce premier génocide, marquer à jamais le XX e siècle.

Je souhaite m’incliner devant la mémoire de ces 1,5 millions de victimes exterminées parce qu’arméniennes. Elles font parties de notre histoire universelle et interpellent toutes les consciences. Pourtant sans sépultures, hommes, femmes, enfants, vieillards, ils sont présents dans le cœur de tous ceux pour qui vérité et justice ne sont pas de simples mots.

C’est pourquoi, dès mon élection comme Maire du 9e arrondissement, j’ai décidé que 2015 serait l’année de la Mémoire et le centenaire du génocide arménien comme les 70 ans de la Shoah seraient commémorés dans la dignité mais aussi la détermination qui doivent les caractériser. Avec mon Premier adjoint, Alexis Govciyan, nous avons ainsi obtenu que le Conseil de Paris nous désigne comme arrondissement de la Mémoire.

Tribune - Nouvelles d'Arménie

 

Publié dans Actualités, Culture
Abonnez-vous à ma newsletter

Delphine Bürkli

Delphine Burkli Maire du 9e arrondissement de Paris
Conseillère de Paris