Signature du contrat jeunesse : de belles annonces, pas un euro de plus pour les jeunes !

Intervention de Delphine Bürkli au Conseil d’arrondissement du 1er juillet. 

« J’ai lu avec beaucoup d’attention ce contrat jeunesse. C’est dans sa première partie un document utile, un éclairage intéressant sur la jeunesse de l’arrondissement, une analyse assez fine de ses besoins et de l’offre actuelle qu’il faut saluer. En revanche, dans sa troisième partie, sur les objectifs et les pistes d’action du contrat jeunesse, c’est franchement plus problématique. Ce document n’apporte rien de plus pour les jeunes de l’arrondissement à tel point qu’on se demande à quoi il peut servir concrètement.

Mairie du 9e

Continuer la lecture de « Signature du contrat jeunesse : de belles annonces, pas un euro de plus pour les jeunes ! »

Débat sur le budget de l’arrondissement : une dérive des dépenses publiques

Intervention de Delphine Bürkli au Conseil d’arrondissement du 1er juillet. 

« La présentation de ce budget n’est absolument pas claire, confuse et tarabiscotée. On ne comprend pas bien où vous voulez en venir, si ce n’est à une augmentation des dépenses à quelques mois d’échéances électorales importantes.

Mairie du 9e

 

Continuer la lecture de « Débat sur le budget de l’arrondissement : une dérive des dépenses publiques »

Inauguration de la place Gabriel Kaspereit

Nous inaugurons ce jeudi 20 juin à 11h00 la place Gabriel Kaspereit, à l’intersection de l’avenue Frochot et des rues Frochot, Victor Massé et Henry Monnier dans le 9e arrondissement.

Place Gabriel Kaspereit
Place Gabriel Kaspereit

C’est une place que j’avais appelée de mes vœux lors d’un conseil de Paris en 2011 pour rendre hommage à cette personnalité parisienne, disparue en 2006 qui a été ministre de Georges Pompidou,  mais surtout élu du 9e arrondissement (Député-Maire) pendant 40 ans.

Cette initiative avait recueilli à l’époque l’assentiment de tous les conseillers de Paris, des deux côtés de l’hémicycle. Il aura fallu deux ans pour que ce projet se concrétise. Ce sera chose faite demain.

En tant qu’élue du 9e arrondissement, qui ait l’honneur de porter aujourd’hui les couleurs de la famille politique à laquelle Monsieur Kaspereit appartenait, je souhaite réaffirmer qu’il a toujours fait montre d’un grand sens de l’intérêt général, et qu’il a su incarner l’engagement politique dans son honneur et sa probité tout au long des 40 années d’action en faveur de Paris.

Cette place qui fait face à l’avenue Frochot est un lieu de notre arrondissement que Gabriel Kaspereit affectionnait beaucoup. Je suis très heureuse pour son épouse qui a été si précieuse dans sa vie, pour sa famille et en particulier pour ses enfants et ses petits-enfants qu’on puisse rendre ainsi hommage à Gabriel Kaspereit en marquant durablement de son empreinte ce si bel arrondissement de Paris.

Le Maire de Paris refuse d’inscrire la lutte contre les clichés filles-garçons dans le réglement des crèches

Dans ce vœu relatif à la sensibilisation des enfants aux stéréotypes sexués, je demandais au Maire de Paris :

– de réaffirmer son engagement pour la promotion de l’égalité filles-garçons dès l’enfance, notamment en inscrivant explicitement ce principe dans le règlement de fonctionnement des établissements d’accueil de la petite enfance et la charte d’accueil de ces établissements.

– de se prononcer contre l’application de la théorie du genre dans les établissements d’accueil de la petite enfance.

Crèche
Crèche collective de la rue de Châteaudun

Voici le texte de mon intervention :

 »Comme chaque année, j’ai lu avec intérêt le rapport 2012 du comité de suivi des places d’accueil des jeunes parisiens que vous avez porté à notre connaissance, il y a quelques semaines.

Continuer la lecture de « Le Maire de Paris refuse d’inscrire la lutte contre les clichés filles-garçons dans le réglement des crèches »

Une somme qui aurait pu être dépensée à Paris

Interview pour Le Figaro Paris parue le 5 Juin 2013.

« Pour les grands magasins du boulevard Haussmann, une vitrine de Paris, la législation qui interdit l’ouverture le dimanche est très pénalisante. Ils ont pourtant fait de gros efforts de montée en gamme pour répondre aux attentes de la clientèle étrangère. En termes d’offre mais aussi en termes d’accueil, avec un personnel mieux formé et parlant plusieurs langues. Le monde vient chez nous et on leur ferme la porte le samedi soir. »

Figaro_050613 Figaro_050613_D_Burkli

Un arrondissement charnière et emblématique de la reconquête

Daily Neuvième

Municipales 2014: préparatifs en vue d’une bataille décisive

Treize ans que la droite n’a pas dirigé la mairie du 9e. Alors que l’UMP a déjà sa tête de liste pour 2014, les militants PS ne désigneront la leur qu’en octobre. A dix mois des municipales, les stratégies prennent forme…

Mairie du 9e
La mairie de l’arrondissement. (Photo : Daily Neuvième).

La Mairie du 9e a basculé à gauche en 2001. Aujourd’hui, la droite rêve de prendre sa revanche. Pas de primaires en vue, la tête de liste est déjà connue en la personne de Delphine Bürkli, conseillère de Paris et élue dans le 9e. Ce n’est pas une première pour celle qui connaît «les 143 rues de l’arrondissement»,  elle avait déjà tenté sa chance en 2008 contre l’actuel maire socialiste, Jacques Bravo.«A l’époque, j’étais toute jeune, sourit-elle, et je n’avais pas encore d’expérience en tant qu’élue». Aujourd’hui, elle se dit «très sereine» quant à cette deuxième élection , mais surtout confiante. «J’ai beaucoup plus de chances de gagner en 2014, assure-t-elle, car j’ai une meilleure visibilité sur le terrain».

Officiellement, les municipales ne sont pas encore à l’ordre du jour. Mais dans les coulisses des partis, chacun y pense déjà. Il faut dire que l’enjeu n’est pas uniquement local. «Le 9e est clairement un arrondissement charnière et emblématique de la reconquête menée par l’UMP à l’échelle nationale»,explique Delphine Bürkli. Pour l’élue du 9e, le bilan que doit assumer sa concurrente socialiste, Pauline Véron, joue en sa faveur. «Elle représente une gauche à bout de souffle», justifie-t-elle.

Retrouvez la suite de l’article sur : http://www.dailyneuvieme.com/Municipales-2014-preparatifs-en-vue-d-une-bataille-decisive_a2966.html

Jusqu’à quand serons-nous tétanisés par les extrêmes ?

Par DELPHINE BURKLI, conseillère de Paris, AURORE BERGÉ, conseillère politique de l’UMP (Yvelines) et dix autres secrétaires nationaux et jeunes élus de l’UMP (1).

Liberation
Dérapages verbaux à l’extrême-gauche, poussée électorale de l’extrême droite, et face à ces phénomènes, des grands partis sur la défensive, comme paralysés par les outrances d’orateurs populistes, déboussolés par ce flou idéologique qui sait parfaitement flatter les peurs et les inquiétudes d’un pays traumatisé par la crise… Voici le triste constat de ces derniers jours, un constat auquel nous ne saurions nous résoudre.

Intervention sur la réforme des rythmes scolaires à Paris

Conseil de Paris – le 25 mars 2013

Contre vents et marées, face à la fronde de 80 % des enseignants, de la majorité des associations de parents d’élèves, du monde associatif dans son ensemble et des personnels de la ville, vous aurez tenu bon et réussi ce matin à obtenir une majorité pour appliquer dans cinq mois la réforme tant décriée des rythmes scolaires, grâce aux tractations passées avec vos alliés verts.

Ce sera une victoire politique d’abord au sein du parti socialiste, puisque aucun des maires des grandes villes de France de Gauche n’aura été en mesure, sauf vous, de l’appliquer, ni M. Collomb à Lyon, ni Madame Aubry à Lille, ni même un membre du gouvernement socialiste, M. Le Foll au Mans.

Une victoire politique pour vous, mais une défaite collective pour les parisiens, parce malheureusement en choisissant la précipitation, vous vous êtes trompés de combat : vous affaiblissez l’école et le corps enseignant et passez à côté d’une réforme absolument fondamentale de la politique éducative, au regard des mutations profondes que connait notre société.

Continuer la lecture de « Intervention sur la réforme des rythmes scolaires à Paris »