Tribune – Enrayons le déclin de la droite dans les métropoles

Notre famille politique de la droite républicaine a subi cette année un revers électoral d’une ampleur inédite sous la Ve République. Son candidat à la présidentielle a été éliminé dès le premier tour. Ses députés ne sont plus que cent à l’Assemblée nationale.

Son échec est particulièrement flagrant dans les grandes métropoles. À Paris, elle a reculé de 6 points au premier tour de la présidentielle par rapport à 2012, qui était déjà un mauvais cru électoral. Elle a ensuite perdu plusieurs citadelles législatives, réputées imprenables, au profit d’une nouvelle formation qui a raflé douze des dix-huit circonscriptions de la capitale. Son électorat s’est réduit telle une peau de chagrin: seuls les retraités lui restent acquis.

Lire l’intégralité de la tribune sur le site du Figaro.