Intervention sur les mobilités à Paris

Intervention sur les mobilités.
Conseil de Paris
 – Juillet 2018

Aujourd’hui, beaucoup de choses ne fonctionnent pas en termes de mobilité à Paris et pas seulement Vélib’ 2 ou Autolib’. Que l’on soit à pied, en voiture, en transport en commun, bus ou métro, en deux-roues, motorisés ou pas, il faut bien le reconnaître : on étouffe et on bouchonne.

Il n’y a pas non plus assez d’infrastructures pour sécuriser la pratique du vélo. Pire, vous avez mis en place les vélos sans avoir une vision globale de ce que peut être le réseau à l’échelle de Paris, ce qui, finalement, a le don de mécontenter tout le monde, y compris des associations de cyclistes.
Continuer la lecture de « Intervention sur les mobilités à Paris »

Intervention sur le budget supplémentaire

Intervention de Delphine Bürkli sur le budget supplémentaire au Conseil de Paris, le lundi 4 juin 2018.

Une fois n’est pas coutume dans ce budget supplémentaire : vous communiquez seulement les bonnes nouvelles. Tout ce qui est préoccupant est biffé. Bref, vous continuez à nous raconter des histoires. Je vous cite : « gestion saine des finances », « stabilité fiscale », « engagements tenus » ou encore « la collectivité assure le financement de ses priorités ». En définitive, des mots, rien que des mots pour dire que tout va bien, alors que nous sommes de plus en plus nombreux à Paris à nous inquiéter de l’impact budgétaire de Vélib’2, d’Autolib’, du marché sur les mobiliers urbains publicitaires, et j’en passe.

Dans ce budget supplémentaire, vous semblez donner une bonne nouvelle avec un abondement de 3,2 millions d’euros pour poursuivre l’entretien de la voirie, après avoir baissé de 61 % les crédits dédiés depuis 2014. Ces 3,2 millions d’euros sont sans doute la traduction budgétaire du fameux plan anti-nids de poule annoncé dans la presse à grand renfort de communication. En tout cas, quelle somme dérisoire comparée à l’ampleur des investissements à réaliser. Je me permets d’ailleurs de mettre ce chiffre de 3,2 millions d’euros pour Paris en regard du million d’euros de devis pour les feux tricolores et l’éclairage public, en attente de financement, rien que pour le 9e arrondissement depuis quatre ans.

Continuer la lecture de « Intervention sur le budget supplémentaire »

Intervention sur les feux tricolores

Intervention de Delphine Bürkli sur l’entretien des feux tricolores.
Conseil de Paris – Mars 2018

Je m’inquiète de voir des feux tricolores provisoires, des câbles d’éclairage public qui pendent à n’en plus finir. Face à cette situation que nous subissons depuis trop d’années, j’ai demandé à la section territoriale de voierie de m’apporter des explications et des chiffres à l’appui. J’invite vraiment tous mes collègues maires d’arrondissement à en faire de même car les données recueillies ont été particulièrement instructives.

D’abord, j’ai appris que les plus anciens devis de réparations dataient de 2011, alors que de nombreux feux tricolores, coffrets, bornes sous trottoirs, luminaires, répétiteurs, candélabres sont dans un état de vétusté avancée et attendent d’être remplacés. Surtout, les 360 devis en attente pour le 9e arrondissement seulement, pas pour Paris, correspondent à un montant de 1.046.480 euros. Cerise sur le gâteau : la mairie centrale a délégué 7.000 euros sur 1.046.480 euros à la S.T.V., la section territoriale de voirie, pour réparer tout cela.

Continuer la lecture de « Intervention sur les feux tricolores »

Intervention sur la stratégie régionale pour le fret et la logistique

Intervention de Madame Delphine BURKLI sur la stratégie régionale pour le fret et la logistique. Conseil régional Ile de France – mars 2018

En préambule, je veux remercier la Présidente de Région, Valérie Pécresse et son vice-Président, Stéphane Beaudet pour cette initiative – une première dans une région de France – tout simplement parce qu’elle fait du bien. D’abord, parce que vous vous saisissez de problématique importante et passionnante que sont le fret et la logistique. Mais surtout, voilà une nouvelle politique publique concrète en faveur de la diminution de la pollution.

Et tant qu’élue et habitante de Paris – qui comme beaucoup de parisiens souffrent de la congestion automobile dans la ville, permettez-moi de me satisfaire des actes concrets que vous mettez en place. Du côté de la région, nous avons des actes. Du côté de l’Hôtel de Ville de Paris, malheureusement des plans de communication et l’incantation. Et je suis heureuse aujourd’hui d’être du bon côté de l’Histoire.

Ce plan pour le fret et la logistique, ce sont des aménagements, des investissements et de l’innovation. Mais surtout, c’est une stratégie d’aménagement du territoire, de l’urbanisme logistique et de gestion des flux. Le sujet est vaste et complexe mais clairement, la région est la bonne échelle pour y travailler.

Continuer la lecture de « Intervention sur la stratégie régionale pour le fret et la logistique »

Conseil de Paris – décembre 2016

Interventions de Delphine Bürkli

Sur le rapport de la Chambre Régionale des Comptes concernant la fermeture des berges de la Seine rive gauche.
« J’espère que ce sujet fera là aussi l’unanimité, mais j’en doute un peu, parce que piétonniser sans faire de réforme structurelle pour diminuer le nombre de voitures dans Paris n’améliore pas la qualité de l’air. C’est en substance ce que dit ce rapport, dans sa partie consacrée à l’impact de l’aménagement des berges sur la qualité de l’air. De ce point de vue, ce document a le mérite de la clarté puisqu’il confirme que l’aménagement des berges de Seine génère à la fois des reports de circulation et des reports de pollution.
Ainsi, j’ai appris avec stupéfaction que, sur le quai Anatole-France, les niveaux moyens de polluants sont identiques à ceux du boulevard périphérique. Et sur tous les axes de report de circulation, il est indiqué que les niveaux de polluants sont supérieurs de 13 % à 50 % à ceux mesurés sur les grands boulevards parisiens.
Continuer la lecture de « Conseil de Paris – décembre 2016 »

Retour sur le conseil d’arrondissement du 1er décembre

Le conseil d’arrondissement du 9e a eu lieu le 1er décembre.

Cette séance, ouverte par Madame le Maire, Delphine Bürkli, a débuté par des informations relatives à la vie de l’arrondissement.

Un point mensuel sur les questions de propreté et de sécurité a été présenté.

Le 1er Adjoint en charge de la sécurité publique, Alexis Govciyan, a insisté sur la lutte contre le sentiment d’insécurité. A ce sujet, il a rappelé que le secteur nord-est de l’arrondissement constituait une priorité absolue. Le commissariat s’y mobilise autant qu’autour des Grands Magasins du boulevard Haussmann. Le 1er adjoint a annoncé que depuis octobre, les effectifs du 9ème arrondissement étaient intervenus 89 fois dans le secteur Trudaine-Delta-Rochechouart. La supérette Château-Rouge est toujours sous surveillance administrative. La Mairie du 9e, qui a récemment réuni tous les acteurs de la lutte contre l’exclusion de l’arrondissement à la mairie, organisera prochainement une autre réunion entre les associations de lutte contre la toxicomanie et les riverains.
Continuer la lecture de « Retour sur le conseil d’arrondissement du 1er décembre »

Intervention sur la circulation et le stationnement des cars de tourisme

Intervention au Conseil de Paris
19 novembre 2014

« Je souhaite prendre la parole en tant que Maire du 9e puisqu’il est fait référence dans votre exposé au boulevard Haussmann et au quartier des grands magasins.

Vous abordez un sujet sur lequel j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Christophe Nadjovski.

Malheureusement, le phénomène que vous décrivez ne se limite pas à quatre adresses du 20 au 26 rue Tronchet mais bien à tout un quartier emblématique de Paris – le 1er pôle commercial européen à ciel ouvert – qui ne bénéficie d’aucune politique volontariste de la Ville de Paris en matière de circulation des cars de tourisme.

Vous me direz, ça ne date pas d’hier…

Mais vous êtes aux commandes de la Ville de Paris depuis 2001 et au-delà des discours, auxquels je peux souscrire, il faut des actes politiques forts.

Depuis ma prise de fonctions, je n’ai eu de cesse d’interpeller les services de la Ville sur ce sujet et j’ai interpellé la Maire de Paris pour qu’elle prenne les décisions structurantes concernant ces véhicules polluants et que des mesures soient prises pour mieux organiser les itinéraires des cars de tourisme.

J’ai fait des propositions précises. J’ai même proposé de faire du tourisme une grande cause parisienne. Je n’ai obtenu pour l’instant qu’une fin de non-recevoir de la part du cabinet de la maire de Paris (courrier en date du 24 octobre 2014).

Donc c’est bien de rédiger des vœux, de donner l’impression de prendre le sujet au sérieux, mais c’est bien mieux d’agir pour mettre fin à une situation anarchique que d’autres capitales européennes ont su résoudre pour le bien-être des habitants et pour améliorer l’accueil de leurs touristes.

Je voterai ce vœu tout en insistant sur la nécessité d’agir vite! »