Convention de financement avec la caisse des écoles du 9e

Intervention au Conseil de Paris. Décembre 2017.

J’ai entendu votre réponse, Monsieur BLOCHE, à ma collègue Florence BERTHOUT. Je ne parlerai pas de chant du cygne car je veux rester optimiste et vous convaincre d’adopter cet amendement au projet de délibération qui fixe la subvention 2018 pour la restauration scolaire dans le 9e.

Je ne suis pas d’accord avec le montant qui a été fixé par la Ville cette année à l’issue du dialogue de gestion avec notre directrice de la caisse des écoles du 9e. Un montant qui est en baisse de 83.319 euros, par rapport aux deux subventions perçues en 2017, et sous-évalué par rapport aux demandes formulées pendant le dialogue de gestion et qui correspondent aux objectifs fixés.

J’avoue ne pas comprendre d’ailleurs ce montant. Ce sont quand même 40 objectifs, 23 en moyenne pour l’ensemble des arrondissements. Pour le 9e arrondissement, ce sont 40 objectifs que nous nous sommes fixés entre la caisse des écoles du 9e et la Ville, dans le cadre de cette nouvelle convention, et le 9e se voit proposer une subvention en baisse. C’est incompréhensible.

Nous ne comprenons pas pourquoi notre bonne gestion est ainsi sanctionnée. Une bonne gestion qui nous permet de mettre en œuvre la qualité attendue, tant au niveau du contenu de l’assiette, des ateliers éducatifs qui sont importants autour du gaspillage alimentaire ou encore de la gestion du personnel.

Il faut dire que le montant proposé ne tient pas compte de la réalité des effectifs sur l’ensemble de l’année 2018 ni de l’expérimentation du service de goûter gratuit menée dans les dix écoles élémentaires de l’arrondissement.

Donc je vous demande que la subvention allouée au 9e arrondissement soit en accord avec nos demandes, avec notre ambition, avec le dialogue de gestion qui a été cohérent entre la Ville et la caisse des écoles, et que nous puissions avoir une subvention qui s’élève à 1.704.267 euros précisément, Monsieur l’adjoint au Maire. Merci.