Grève des agents de la propreté : NKM et les Maires d’arrondissement interpellent Anne Hidalgo

Communiqué de presse

L’actuelle grève des agents de la propreté est symptomatique d’une rupture profonde entre la Maire de Paris et son personnel.

Les agents du nettoiement de Paris ont déposé un préavis de grève reconductible et indéterminé pour le 5 octobre 2015.

Ainsi, aujourd’hui, sur une grande partie du territoire parisien, aucune collecte ne sera effectuée, aucun rendez-vous pour les encombrants ne sera pris et les prestations de balayage et de lavage seront très perturbées.

Cette grève particulièrement suivie, témoigne de la rupture profonde entre la Maire de Paris et son personnel ouvrier. Les missions locales fondamentales sont délaissées par la Ville de Paris et la propreté est devenue le parent pauvre de la politique municipale : manque de moyens humains, manque de matériel, manque de reconnaissance. Ce désengagement est ressenti quotidiennement par les Parisiennes et les Parisiens, lassés par la malpropreté des rues.

Les maires d’arrondissement sont en première ligne face aux nombreux mécontentements et à l’exaspération des administrés. C’est pourquoi ils demandent à ce que les services de propreté obtiennent les moyens pour une action efficace qui réponde aux attentes légitimes des Parisiennes et des Parisiens.

Nathalie Kosciusko-Morizet, les maires des 1er, 5eme, 6eme, 8eme, 9eme, 15eme, 16eme et 17eme arrondissements demandent à la Maire de Paris d’engager une discussion globale avec les agents de la Direction de la Propreté pour que cette mission essentielle puisse être exercée par les agents et que la propreté puisse redevenir une priorité à Paris.