« Il faut arrêter de réduire le 9e à un fief bobo…»

Extrait d’un article du quotidien « Les Echos » du 26 février 2014.
Les Echos
« Bien décidée à profiter de la fenêtre de tir, la candidate UMP joue, elle, la carte du rassemblement. Entrée en politique dans le sillage de Françoise de Panafieu, proche de Bruno Le Maire, Delphine Bürkli n’a « pas choisi » de camp lors de la guerre Fillon-Copé. Invitant ce dernier dans son local de campagne, mais entretenant aussi de « bonnes relations » avec NKM. Et, surtout, jouant à plein la carte locale. Bonne connaisseuse du terrain, cette native de l’arrondissement, fille de commerçants du 9e, dit sentir une aspiration au changement. « Il faut arrêter de réduire le 9e à un fief bobo. Les gens veulent autre chose, plus de sécurité, des espaces verts, des aides pour les jeunes, l’ouverture dominicale des commerces », martèle-t-elle. Si elle mesure « la difficulté de s’engager en période de défiance du politique », elle « n’aurait jamais voulu se présenter ailleurs », car c’est « servir l’arrondissement » qui l’intéresse.Et qu’importe si elle a déjà perdu aux municipales de 2008 et aux sénatoriales en 2011. Etre une femme ? Comme sa rivale, elle balaie la question du revers de la main. « A Paris, ce n’est absolument pas un handicap. »
Delphine Bürkli
Pour retrouvez l’intégralité de l’article, cliquez ici.