Intervention sur les feux tricolores

Intervention de Delphine Bürkli sur l’entretien des feux tricolores.
Conseil de Paris – Mars 2018

Je m’inquiète de voir des feux tricolores provisoires, des câbles d’éclairage public qui pendent à n’en plus finir. Face à cette situation que nous subissons depuis trop d’années, j’ai demandé à la section territoriale de voierie de m’apporter des explications et des chiffres à l’appui. J’invite vraiment tous mes collègues maires d’arrondissement à en faire de même car les données recueillies ont été particulièrement instructives.

D’abord, j’ai appris que les plus anciens devis de réparations dataient de 2011, alors que de nombreux feux tricolores, coffrets, bornes sous trottoirs, luminaires, répétiteurs, candélabres sont dans un état de vétusté avancée et attendent d’être remplacés. Surtout, les 360 devis en attente pour le 9e arrondissement seulement, pas pour Paris, correspondent à un montant de 1.046.480 euros. Cerise sur le gâteau : la mairie centrale a délégué 7.000 euros sur 1.046.480 euros à la S.T.V., la section territoriale de voirie, pour réparer tout cela.

Vous conviendrez que le compte, là encore, n’y est pas et démontre une mauvaise gestion qui ne doit rien au hasard. Quand on laisse traîner des devis depuis 2011, comment la situation pourrait-elle s’arranger ? Tout cela est anormal. C’est une question de sécurité publique et de sécurité routière.

Du coup, je demande à la Maire de Paris de débloquer les crédits nécessaires afin que nous puissions effectuer les réparations qui s’imposent dans les meilleurs délais.