Intervention sur l’obligation de recours aux concours d’architecture.

Intervention de Delphine Bürkli sur l’obligation de recourir à des concours d’architecture pour les bailleurs sociaux. 
Conseil de Paris – Mars 2018

Le Gouvernement prévoit, en effet, de supprimer l’obligation de recourir à des concours d’architecture pour les bailleurs sociaux. Cette piste a été inscrite dans le protocole d’accord qui a été signé avec les entreprises sociales de l’habitat en compensation de la diminution des A.P.L. Même si l’on peut comprendre la nécessité de faire des économies dans les constructions, cette piste ne m’apparaît pas pertinente. Je pense que les concours d’architecture permettent d’encourager la création architecturale. Il me semble que c’est aussi le rôle de la construction publique. En résumé, c’est la garantie de ne pas toujours prendre le moins-disant, mais l’équipe qui propose un projet innovant.

Je sais que ce sont des contraintes, mais cela permet de faire en sorte que tous les logements sociaux ne se ressemblent pas et qu’ils s’inscrivent dans la modernité et dans la création. Je suis aussi convaincue que cela favorise l’acceptation des projets par les habitants. Nous en avons fait l’expérience dans le 9e, avec le fameux projet au 39, avenue Trudaine. Les habitants font confiance, ont confiance en la légitimité des concours. Je crois, d’ailleurs, qu’il faudrait systématiquement associer plus systématiquement les riverains et les conseils de quartier à ces jurys.

Considérant tous ces éléments, je propose que Paris prenne une initiative forte en demandant au Gouvernement de renoncer à cette disposition qui pourrait être dans un prochain projet de loi, mais surtout que nous travaillions sur une charte de la maîtrise d’ouvrage public à Paris pour multiplier les concours d’architecture, inscrire la participation des habitants et des conseils de quartier dans les jurys et réserver une part aux jeunes architectes.

Voilà, en résumé, une palette d’outils au service de la création architecturale et de la démocratie participative.

Je vous remercie pour votre soutien.