Rixe en plein Paris : Inquiétude de l’UMP face à l’escalade de la violence dans Paris

Paris, le 17 septembre 2013

Communiqué de presse de Delphine Bürkli à la suite de la rixe devant le lycée Edgar Quinet – cosigné par Jean-François Legaret, président du groupe UMPPA, maire du Ier arrondissement, Philippe Goujon, député-maire du XVème arrondissement, Président de la Fédération UMP de Paris et Pierre Lellouche, député de Paris, conseiller de Paris.

La rixe qui a eu lieu aujourd’hui devant le lycée Edgar-Quinet dans le IXème arrondissement révèle l’amplification d’un phénomène de violences urbaines de grande intensité, autrefois inconnues à Paris. A l’opposé de l’angélisme de l’équipe sortante qui affirme à qui veut l’entendre que les rues de Paris sont sûres et que la sécurité n’est pas la question du maire de Paris, il est temps de regarder cette réalité en face et de prendre les mesures qui s’imposent, notamment en développant la vidéoprotection et en créant la police de quartier proposées par Nathalie Kosciusko-Morizet.

Comment répondre à la crise du logement à Paris ?

Le constat est sans appel : pour habiter Paris, après 13 ans de gestion municipale socialiste, il faut être, comme l’a si bien dénoncé Nathalie Kosciusko Morizet, « soit très aisé, soit très aidé ».

Soutenu par les élus de gauche, le projet de loi, porté aujourd’hui par Cécile Duflot, pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur), ne répond en rien à la crise du logement à Paris. En voulant traiter la conséquence du problème, à savoir la hausse des prix, le gouvernement ne s’attaque pas à la cause, le manque de foncier. Au final, ce texte aura un impact négatif sur l’offre locative et sur le niveau des loyers.

Rappelons tout d’abord que le 1er décret d’encadrement des loyers n’a eu aucun effet en 2012 à Paris. Selon l’institut CLAMEUR, qui a réalisé une simulation du nouveau mécanisme d’encadrement des loyers,  le dispositif ne profitera qu’aux locataires les plus aisés, ceux qui paient des loyers élevés. L’encadrement sera ainsi réservé à 23% du marché et aucune solution ne sera proposée aux locataires qui ont un taux d’effort élevé malgré des loyers inférieurs au niveau de déclenchement du dispositif (évalué à 28€/m² quand la moyenne s’établit à 24€/m²).

Au-delà, l’encadrement des loyers aura des conséquences néfastes sur l’entretien et l’amélioration des logements. Pire, l’offre nouvelle devrait se réduire car les bailleurs préféreront réaliser des plus-values en vendant leur patrimoine locatif privé. Un phénomène similaire avait déjà été observé en 1978 et en 1988.

Il est urgent d’agir pour répondre à la pénurie de logements dans Paris. Avec notre candidate pour Paris, Nathalie Kosciusko Morizet, nous proposons d’utiliser le plan d’investissements d’avenir afin de créer du foncier disponible en couvrant le périphérique, d’aller plus loin que l’alignement des immeubles et permettre de surélever des immeubles pour financer la transformation des bureaux en logements ou la transformation énergétique, et de proposer de recréer des logements intermédiaires en attirant les investisseurs institutionnels en baissant la TVA des prêts locatifs intermédiaires à 5%.

Je soumets nos propositions à votre appréciation. Merci de me faire part de vos remarques éventuelles sur ce sujet primordial pour les Parisien(ne)s.

Incendie à la mairie du 9e arrondissement

Un incendie s’est déclaré à la mairie du 9e arrondissement en début d’après-midi. L’incendie a été maîtrisé grâce à l’intervention rapide et efficace des pompiers.

Mairie du 9e
Mairie du 9e arrondissement de Paris

 

Réforme des rythmes scolaires : vote des subventions aux associations

Intervention de Delphine Bürkli au Conseil d’arrondissement du 1er juillet.

«Ces deux délibérations sont l’illustration parfaite d’une réforme des rythmes scolaires mise en place de façon totalement précipitée, sans aucune concertation avec le personnel enseignant et les parents.

Ecole élémentaire

Continuer la lecture de « Réforme des rythmes scolaires : vote des subventions aux associations »

Signature du contrat jeunesse : de belles annonces, pas un euro de plus pour les jeunes !

Intervention de Delphine Bürkli au Conseil d’arrondissement du 1er juillet. 

« J’ai lu avec beaucoup d’attention ce contrat jeunesse. C’est dans sa première partie un document utile, un éclairage intéressant sur la jeunesse de l’arrondissement, une analyse assez fine de ses besoins et de l’offre actuelle qu’il faut saluer. En revanche, dans sa troisième partie, sur les objectifs et les pistes d’action du contrat jeunesse, c’est franchement plus problématique. Ce document n’apporte rien de plus pour les jeunes de l’arrondissement à tel point qu’on se demande à quoi il peut servir concrètement.

Mairie du 9e

Continuer la lecture de « Signature du contrat jeunesse : de belles annonces, pas un euro de plus pour les jeunes ! »

Débat sur le budget de l’arrondissement : une dérive des dépenses publiques

Intervention de Delphine Bürkli au Conseil d’arrondissement du 1er juillet. 

« La présentation de ce budget n’est absolument pas claire, confuse et tarabiscotée. On ne comprend pas bien où vous voulez en venir, si ce n’est à une augmentation des dépenses à quelques mois d’échéances électorales importantes.

Mairie du 9e

 

Continuer la lecture de « Débat sur le budget de l’arrondissement : une dérive des dépenses publiques »