Signature du contrat jeunesse : de belles annonces, pas un euro de plus pour les jeunes !

Intervention de Delphine Bürkli au Conseil d’arrondissement du 1er juillet. 

« J’ai lu avec beaucoup d’attention ce contrat jeunesse. C’est dans sa première partie un document utile, un éclairage intéressant sur la jeunesse de l’arrondissement, une analyse assez fine de ses besoins et de l’offre actuelle qu’il faut saluer. En revanche, dans sa troisième partie, sur les objectifs et les pistes d’action du contrat jeunesse, c’est franchement plus problématique. Ce document n’apporte rien de plus pour les jeunes de l’arrondissement à tel point qu’on se demande à quoi il peut servir concrètement.

Mairie du 9e

Aucun moyen financier supplémentaire n’est prévu. Les mesures qui y sont présentées sont à coût nul. Elles restent très creuses, pas inventives et souvent répétitives.  « Information », « coordination », « groupe de travail », « communication », ce sont des mots utilisés des dizaines de fois dans ce document, ce sont beaucoup d’effets d’annonce, mais quels sont les moyens réels ? Quels sont les crédits prévus par la Ville de Paris en faveur des jeunes? Par exemple, sur l’aspect « santé, prévention des risques» il n’y a pas d’argent de prévu.

Qu’est-ce qui est fait concrètement pour aider ces jeunes, à qui rien n’est offert en termes d’emplois, ils sont les plus touchés par le chômage ? Rien n’est fait en termes de logements (comment s’acquitter d’un loyer dans Paris quand on démarre dans la vie, et qu’on n’a pas ses parents derrière pour payer l’appartement ?)

On le voit tous les jours, ces jeunes qui étaient soit disant la priorité des priorités de Monsieur Hollande pendant la campagne présidentielle, représentent aujourd’hui une génération sacrifiée, celle qui devra de toute façon travailler plus avec un salaire moindre, et travailler plus longtemps, sans être assurée d’obtenir une retraite digne.

Là encore à l’approche des élections, vous faites feu de tout bois, à l’image de la politique du gouvernement : de belles annonces et pas un euro de plus pour la jeunesse. C’est pourquoi, nous ne voterons pas ce projet de délibération. »