Voeu relatif à la sécurisation des édifices cultuels

Intervention au Conseil de Paris
27 Septembre 2016.

L’assassinat du père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray, le 26 juillet dernier, a démontré par l’horreur que les églises et tous les autres lieux de culte chrétiens sont aussi des cibles des terroristes islamistes. Si les édifices de la communauté juive sont depuis longtemps protégés par des dispositifs de vidéo-protection et par des effectifs de la police nationale, il n’en va pas de même pour les édifices chrétiens qui sont ouverts au public, croyants, visiteurs et touristes étrangers.

Depuis les événements dramatiques de 2015, la sécurité de ces lieux est assurée par les forces de sécurité – policiers, gendarmes, militaires – qui procèdent par rondes dans le cadre de l’Opération Sentinelle. Je profite de cette intervention pour, une nouvelle fois, Monsieur le Préfet, leur faire part de toute notre gratitude pour leur engagement au quotidien au service des Parisiens, parce que cette présence est absolument essentielle, comme la sensibilisation des ecclésiastiques à ces nouveaux défis de sécurité qui, il faut bien le reconnaître, n’étaient jusqu’à maintenant pas abordés dans les églises. Mais le monde a changé et nous souhaitons, par ce vœu, que la Ville de Paris, propriétaire de 85 édifices chrétiens – églises – et 9 temples protestants, prenne toute sa part en coopération avec la Préfecture de police et le Diocèse de Paris dans la protection de ces lieux.

Avec mes collègues du groupe les Républicains, nous proposons d’établir un plan de vidéo-protection des édifices cultuels parisiens, à l’instar de ce qui a été fait dans les écoles à la suite des attentats, afin d’en protéger les entrées et les parvis et ainsi contribuer à la parfaite protection des paroissiens et des visiteurs.

Je vous remercie.